J’arrive à La Paz après un trajet aussi long et pénible qu’un roman à l’eau de rose de huit cent...